Les femmes enceintes

Quand consulter ?

La grossesse dans la vie d’une femme est une période particulière. Votre enfant qui grandit en vous est précieux, votre grossesse est précieuse. La grossesse est une période très particulière avec une métamorphose physique et mentale. Prenez le temps de prendre soin de vous pendant cette période.

Durant la grossesse, l’augmentation de la taille de l’utérus accentue la lordose physiologique (cambrure). Ceci entraîne une modification de la pression sur les disques intervertébraux, une modification de bassin, et augmente la tension des ligaments. Ces modifications vont empêcher la bonne mobilité du bassin lors de l’accouchement et peuvent gêner le passage du bébé, c’est pourquoi le suivi ostéopathique peut s’avérer nécessaire.

Les trois premiers mois, la forte augmentation d’hormones provoque des désagréments plus ou moins fort selon les femmes (apparaissent les fameuses « nausées », vomissements ,brûlures d’estomac, insomnie, tachycardie…). Votre ostéopathe pourra vous conseiller et vous aider pour mieux vivre votre grossesse.

C’est a partir du 3e mois, que la place occupée par votre bébé peut entraîner les premiers troubles fonctionnels.
En effet, l’utérus augmente et son volume créé des tensions sur toutes les régions environnantes. Il provoque ainsi des douleurs de dos,des sciatiques, des cruralgies….

Si l’ostéopathe peut vous suivre tout au long de votre grossesse, il est important de refaire une séance d’ostéopathie au 8ème mois afin de préparer l’accouchement.De cette façon, le praticien s’assure de la bonne mobilité du bassin et des lombaires afin de faciliter le passage du bébé.
Quoi qu’il en soit l’ostéopathe peut être présent tout au long de votre grossesse et après l’accouchement.
En effet, bien que naturel, l’accouchement entraîne de grosses modifications dans l’équilibre de votre bassin ainsi qu’au niveau de votre colonne vertébrale et bien d’autres structures ( ligaments, muscle, périnée…). Ainsi votre posture s’en retrouve modifiée. Que vous ayez accouché par le biais d’une césarienne ou par voie basse, il est intéressant d’aller consulter afin que l’ostéopathe contrôle et redonne mobilité à ces structures.

Quels maux l’ostéopathie peut-elle soulager ?

Lombalgie, sciatique, reflux gastriques, constipation, hémorroïdes, problèmes de circulation, troubles du sommeil, nausées, ballonnements…

Ces symptômes sont malheureusement le lot de nombreuses femmes enceintes. La majorité des médicaments étant à proscrire pendant la grossesse, les futures mamans ont tendance à accepter ces désagréments alors que l’ostéopathie peut permettre de les soulager.

Y a-t-il des contre-indications à l’ostéopathie pendant la grossesse ?

En général, ce sont les gynécologues, les obstétriciens ou les sages-femmes qui suivent votre grossesse qui vous préconiseront une séance d’ostéopathie.

Vous pouvez néanmoins rencontrer un spécialiste en prenant directement rendez-vous, aucune prescription médicale n’est en effet nécessaire. Toutefois, assurez-vous que vous n’avez aucune contre-indication, comme un col trop ouvert, une hypertension… L’ostéopathe vous posera quoiqu’il arrive un certain nombre de questions avant de débuter la séance.

​Et le bébé dans tout ça ?

L’ostéopathie n’a aucune répercussion directe sur le bébé.

L’ostéopathe intervient en effet sur les ligaments utérins et ne touche pas votre enfant. Lorsque celui-ci est en siège, le spécialiste n’est en aucun cas habilité à effectuer une version pour le retourner. Son travail consiste à équilibrer le contenu/contenant en libérant le bassin et le diaphragme pour faire de la place au bébé et faire en sorte qu’il puisse enfin se retourner librement si cela lui est possible.

Vos questions

Vous pouvez me posez toutes questions complémentaires par le biais du formulaire ci-dessous.

Votre nom (obligatoire) :

Votre email (obligatoire) :

Votre téléphone (facultatif) :
Pour que je puisse vous rappeller

Sujet

Votre message

Anti-robot : captcha